Réunion finale du projet MAGNET II

L'OIM a organisé conjointement avec Fedasil la réunion finale du projet MAGNET II le 17 mars 2016 à Bruxelles. Ce projet européen, coordonné par l'OIM France, a pour but de faciliter la réinsertion socio-économique des ressortissants irakiens rentrant volontairement vers la Région du Kurdistan d’Irak en soutenant la formation et le placement professionnel. Les représentants des bureaux de l’OIM en Allemagne, Belgique, Finlande, France, Pays-Bas, Royaume-Uni et et des bureaux locaux de l’OIM dans la Région du Kurdistan d’Irak, ainsi que leurs partenaires gouvernementaux, se sont réunis en présence de la Commission Européenne pour discuter des résultats, bonnes pratiques et défis du projet, mais aussi de sa poursuite et de son renforcement.

Atlas des Migrations Environnementales

L'Organisation Internationale pour les Migrations et Sciences Po publient l'Atlas des Migrations Environnementales, de Dina Ionesco, Daria Mokhnacheva et François Gemenne, à retrouver dans les librairies à partir du 17 mars 2016.

Résultat d'une collaboration avec de nombreux chercheurs, cartographes, experts sur le terrain, acteurs publics et de nombreuses organisations internationales et non-gouvernementales, l'Atlas des Migrations Environnementales est le premier ouvrage présentant les enjeux-clés autour de la migration environnementale à travers plus de 100 cartes, infographies et études de cas. En savoir plus....

L’OIM commémore la Journée internationale de la Femme 2016

A l’occasion de la Journée internationale de la femme 2016, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) réaffirme son engagement sans faille en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation pour les centaines de millions de femmes et de filles dans le monde qui ont quitté leur foyer sous la contrainte ou de plein gré et qui, souvent, sont parties à la recherche d’une vie meilleure. Comme tous les migrants, ces femmes et ces filles nécessitent notre attention et doivent être au coeur de notre programme mondial de développement. Lire plus...

L’OIM appelle à trouver une solution dans la dignité à Calais

L’OIM observe que la fermeture d’une partie du camp de migrants à Calais provoque malheureusement des violences qui exposent les migrants à davantage  de risques et qui complique l’issue vers une solution durable. L'OIM demande que des mesures immédiates soient prises en vue de protéger les migrants les plus vulnérables. Lire plus

Visite d'étude du projet MAGNET II

La semaine passée, du 24 au 29 janvier 2016, l’OIM a facilité une visite d’étude pour les responsables gouvernementaux du Ministère du travail et des affaires sociales (MoLSA) et du Bureau de la migration et du déplacement (BMD) du Kurdistan d’Irak (KRI) en France, en Belgique et aux Pays-Bas.

La visite d’étude de cinq jours a été organisée dans le cadre du projet de l’OIM MAGNET II, financé par le Fonds Européen pour le Retour. Ce projet vise à faciliter la réintégration durable des ressortissants irakiens qui sont volontairement rentrés de Belgique, de Finlande, de France, d’Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni en leur proposant une formation professionnelle et des offres d’emploi au KRI. Depuis avril 2014, le projet a permis d’aider 71 bénéficiaires à trouver un emploi. Quelque 33 autres rapatriés ont également bénéficié de la formation. En savoir plus...

 

L'OIM a publié hier, mardi 27 octobre 2015, son rapport Etat de la migration dans le monde - Les migrants et les villes : de nouveaux partenariats pour gérer la mobilité urbaine. Ce rapport analyse les mécanismes par lesquels la migration et les migrants façonnent les villes et comment les vies des migrants sont à leur tour façonnées par les villes, leur population, leurs organisations et leurs règles. En savoir plus...

Contributions a la CNLUD

 

 À l’occasion de la 12e Conférence des Parties (COP12) de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification (CNULD) qui se déroule du 12 au 23 octobre 2015 à Ankara (Turquie), l’OIM et la CNULD soutiennent l’intégration de la thématique de la mobilité humaine à l’ordre du jour de la Conférence, afin de promouvoir l’élaboration de politiques et de programmes liant migration, réhabilitation des terres, et adaptation aux changements environnementaux. En  savoir plus....

 

Lancement du projet TACT

Le projet TACT (Action Transnationale visant à soutenir les personnes victimes de traite bénéficiaires de l'aide au retour volontaire) a débuté le 1er mai 2015. L'objectif est d'améliorer les conditions de retour et de réinsertion des personnes victimes de traite rentrant volontairement depuis l'Espagne, la France, la Grèce, l'Italie et la Pologne vers l'Albanie, le Maroc et l'Ukraine. Des activités visant à renforcer la coopération transnationale entre les pays participants, mais aussi des actions de formation et renforcement des capacités des autorités des trois pays prioritaires seront mises en oeuvre. En savoir plus...

Projet co-financé par l'Union européenne 

Le projet CARE prolongé jusqu'en décembre 2015

Le projet CARE propose un accompagnement sur-mesure aux personnes victimes de la traite bénéficiant de l'aide au retour volontaire afin de soutenir leur réinsertion dans leur pays d’origine. Mis en place par l'OIM France depuis septembre 2013, il propose une assistance à 130 personnes victimes de la traite rentrant depuis l'Autriche, l'Espagne, la France, la Grèce, l'Italie, la Pologne, le Portugal et le Royaume-Uni. En savoir plus...

Projet co-financé par l'Union européenne  

Réinstallation des réfugiés syriens

Depuis le début de la crise en Syrie, l'OIM est activement impliquée dans les mécanismes de coordination de l'aide humanitaire et met en place, en coopération avec ses partenaires, de nombreux programmes de réinstallation. En savoir plus...

Projet MAGNET II

Le projet MAGNET II s’appuie sur les résultats positifs du projet pilote MAGNET, mis en oeuvre par l’OIM jusqu'en juin 2013. Mis en place depuis le 1er avril 2014, MAGNET II soutiendra dans leur projet de retour à l'emploi 300 ressortissants irakiens rentrant volontairement dans la Région du Kurdistan d’Irak depuis l'Allemagne, la Belgique, la Finlande, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.  En savoir plus...

Projet co-financé par l'Union européenne