Situation à Calais

L'OIM croit fermement que les dimensions humaines de la situation à Calais doivent rester une priorité alors que la France et le Royaume-Uni font face à des questions de sécurité importantes et à une perturbation des activités commerciales et touristiques.

Une approche plus large devrait être adoptée et notamment  intégrer : une protection humanitaire conformément au droit international, le développement de voies de migration sûre et légale, la possibilité pour les migrants irréguliers de rentrer volontairement et de manière digne avec une aide à la réinsertion, des campagnes d'information dans les pays d'origine afin que les potentiels migrants soient informés des risques encourus, ainsi qu’une assistance destinée aux migrants vulnérables afin de lutter contre la traite des êtres humains, le trafic de migrants et les autres dangers dont ces derniers peuvent être victimes.

Lancement du projet TACT

Le projet TACT (Action Transnationale visant à soutenir les personnes victimes de traite bénéficiaires de l'aide au retour volontaire) a débuté le 1er mai 2015. L'objectif est d'améliorer les conditions de retour et de réinsertion des personnes victimes de traite rentrant volontairement depuis l'Espagne, la France, la Grèce, l'Italie et la Pologne vers l'Albanie, le Maroc et l'Ukraine. Des activités visant à renforcer la coopération transnationale entre les pays participants, mais aussi des actions de formation et renforcement des capacités des autorités des trois pays prioritaires seront mises en oeuvre.

Projet co-financé par l'Union européenne 

L'OIM participe activement à la COP 21

L'OIM s'engage dans la lutte contre les changements climatiques et soutient les communautés dans leurs processus d'adaptation aux défis environnementaux actuels et à venir. L’OIM s’est fixé pour objectif de placer la question de la mobilité humaine au cœur des négociations internationales sur le climat menées dans le cadre de la CCNUCC. Elle publie les diverses contributions à cette Convention-Cadre depuis 2008, ainsi que des actions menées en vue d’en soutenir le processus en cette année 2015, dite « Année du climat ». En savoir plus...

Le projet CARE prolongé jusqu'en décembre 2015

Le projet CARE propose un accompagnement sur-mesure aux personnes victimes de la traite bénéficiant de l'aide au retour volontaire afin de soutenir leur réinsertion dans leur pays d’origine. Mis en place par l'OIM France depuis septembre 2013, il propose une assistance à 130 personnes victimes de la traite rentrant depuis l'Autriche, l'Espagne, la France, la Grèce, l'Italie, la Pologne, le Portugal et le Royaume-Uni. En savoir plus...

Projet co-financé par l'Union européenne  

Réinstallation des réfugiés syriens

Depuis le début de la crise en Syrie, l'OIM est activement impliquée dans les mécanismes de coordination de l'aide humanitaire et met en place, en coopération avec ses partenaires, de nombreux programmes de réinstallation. En savoir plus...

Projet MAGNET II

Le projet MAGNET II s’appuie sur les résultats positifs du projet pilote MAGNET, mis en oeuvre par l’OIM jusqu'en juin 2013. Mis en place depuis le 1er avril 2014, MAGNET II soutiendra dans leur projet de retour à l'emploi 300 ressortissants irakiens rentrant volontairement dans la Région du Kurdistan d’Irak depuis l'Allemagne, la Belgique, la Finlande, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.  En savoir plus...

Projet co-financé par l'Union européenne